INFORMATIONS POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES

  • standard text size
  • medium text size
  • big text size

Przygotowania do podróży

Planifier votre voyage

Ci-dessous nous avons préparé la liste des objets qui à notre avis Vous peuvent être indispensables.

Posez les questions à votre médecin aux sujets suivants:

  • les vaccinations préventives,
  • les médicaments dont Vous aurez besoin pendant tout votre voyage (prenez-en en peu plus avec Vous pour le cas urgent),
  • l’équipement médical qui Vous sera nécessaire (y compris les pièces de rechange éventuelles),
  • les médicaments utiles, n’ayant pas besoin d’être prescrit par le médecin p.ex. les analgésiques, les laxatifs, les crèmes de protection UV, les lunettes de soleil supplémentaires etc,
  • la manière dont on peut obtenir l’aide médicale pendant le voyage ; les adresses et les téléphones des hôpitaux sur place, de la SAMU locale et des établissement médicaux de haut standard dans le pays de votre séjour.

Posez les questions à l’agent de voyage aux sujets suivants:

  • les services spéciaux que le hôtel ou le bureau de voyage peuvent assurer pendant le séjour,
  • la possibilité de louer une voiture, de réserver les places spéciales dans les avions, les autobus etc,
  • la confirmation que le hôtel ou le restaurant sur place pourront accomplir vos besoins du régime alimentaire spécial,
  • les toilettes accommodées aux personnes handicapés dans le hôtel de votre séjour,
  • la possibilité de louer une voiture accommodée pour le transport des personnes handicapées ou dans laquelle la personne handicapée peut prendre la place de chauffeur.

Jour de votre départ

Le jour du départ arrivez à l’aéroport le plus tôt possible. Même si votre voyage sera long, laissez Vous le temps pour arranger toutes les formalités à l’aéroport.

Si pendant votre voyage Vous devez changer d’avion, prenez en considération que probablement Vous serez le dernier / la dernière pour quitter le bord de l’avion. Ceci peut créer un problème pour arriver à temps à votre avion de correspondance. Il faut prévoir aussi le temps prolongé par l’attente à votre fauteuil roulant.

Nous Vous suggérons de prévoir au moins une heure entre les vols successifs. Veuillez le confirmer avec les lignes aériennes – ceci peut Vous faciliter le déplacement entre les avions. Les lignes aériennes peuvent Vous informer aussi en détail des distances aux aéroports, de l’organisation et des facilités qui y sont offertes aux personnes se déplaçant en fauteuils roulants.

S’il n’est pas possible de prévoir une interruption suffisant longue entre les vols, informez-en les lignes aériennes pour que votre transporteur puisse s’arranger de façon que votre fauteuil roulant et vos bagages soient récupérés le plus vite possible (au premier ordre).

Rappelez à l’équipage de l’avion de prévenir l’aéroport par la radio que Vous aurez besoin du fauteuil roulant directement après l’atterrissage. Ceci permettra d’économiser un peu de temps aussi.

Informations concernant l’avion

L’accès direct aux information détaillées concernant p.ex. les accommodations prévues pour les personnes handicapées est nécessaire pour planifier le voyage. L’information la plus importante concerne les limitations de l’avion en comparaison à vos besoins. Réfléchissez sur les accommodations dont Vous aurez besoin pendant le vol : si l’avion a des places amovibles permettant de monter à bord et d’en sortir sans problèmes ; si votre fauteuil roulant peut être gardé au bord ou seulement avec les bagages ; s’il y a l’accès à la toilette accommodée aux besoins des personnes handicapées...

Si les lignes aériennes ne peuvent pas répondre directement à ces questions, elles doivent reconnaître la situation et Vous en informer le plus vite possible.

Pour les passagers sourds ou malentendants les lignes aériennes doivent assurer l’accès à des informations par l’équipement spécial – p.ex. les téléphones affichant le texte ou les systèmes renforçant la voix.

Certificats médicaux

Le certificat médical est l’attestation établie par le médecin confirmant que la personne en question peut voyager n’ayant pas besoin de l’assistance médicale spéciale.

Les lignes aériennes ne devraient pas exiger le certificat médical basant seulement sur le fait qu’il s’agit du passager handicapé.

Par contre elles peuvent exiger la présentation du certificat médical s’il existe le risque bien fondé que l’assistance médicale puisse être nécessaire au cours du voyage.

Les passagers malades à des maladies infectieuses auront besoin du certificat attestant qu’ils ne portent pas le risque d’infecter l’équipage ou les autres passagers (qu’ils ne constituent aucun risque pour l’équipage et pour les passagers du vol).

La priorité absolue qu’on exige des lignes aériennes est la sécurité des passagers. Si le certificat médical ne garantit pas leur sécurité, le transporteur aérien a le droit de refuser au bord le passager créant le risque d’infection pour les autres personnes à bord.

Le certificat médical doit préciser les conditions du transport ou les mesures de sécurité nécessaires pour protéger les autres passagers. Les lignes aériennes peuvent refuser l’acceptation au bord du passager malade si elles ne peuvent pas accomplir ces exigences.

Les passagers se déplaçant souvent en avion peuvent obtenir des lignes aériennes « la fiche de maladie » contenant la description de leur affection. Une fiche pareille peut faciliter la situation du passager, car elle confirme que la personne en question est acceptée au bord des avions d’une ligne aérienne concrète.

En principe il est bien de choisir une ou deux lignes aériennes avec lesquelles on restera en contact pendant une période plus longue. Plus souvent on profite de leurs services, mieux elles sont préparées à accomplir les exigences spécifiques du passager concret.

Oxygène

Le fait que Vous avez besoin de l’oxygène médical pendant votre voyage ne devrait pas influer sur vos possibilités des déplacements par avion. Tout dont Vous avez besoin est la planification un peu plus détaillée de votre voyage. Malheureusement les passagers ayant besoin de l’oxygène médical sont le plus souvent chargés par les frais de chaque bouteille de l’oxygène. Les sommes en peuvent être très différentes, parfois même élevées.

Le passager est obliger d’informer la ligne aérienne au plus tard 48 heures avant le départ de l’avion pour préciser le débit de l’oxygène nécessaire et pour obtenir la confirmation de l’acceptation au bord de l’avion.

Le passager peut transporter pendant le vol ses propres bouteilles prévues pour l’oxygène, mais ces bouteilles doivent rester vides. Elle ne seront remplies que dans la place de destination du voyage. Pendant le check-in le passager doit pouvoir prouver que les bouteilles sont vides. Elles ne peuvent pas être enregistrées avec le bagage de soute, par contre on n’ajoute leur poids à celui du bagage à main.

Fauteuil roulant

Pour le cas de sa perte le fauteuil roulant – comme tout autre pièce de bagage – doit être muni d’une fiche de bagage avec le nom, l’adresse et le numéro de téléphone de son propriétaire, ainsi qu’avec l’adresse et le numéro de téléphone au lieu de la destination du voyage. On devrait y joindre aussi l’instruction du montage et du démontage du fauteuil. Si l’on a besoin des outils spéciaux, le passager doit en prévenir les lignes aériennes à l’avance , pour que le personnel soit en équipé.

N’oubliez pas que même si Vous avez la possibilité d’assister pendant le démontage de votre fauteuil roulant à l’aéroport de départ, il est très peu probable de pouvoir assister au montage à l’aéroport de votre destination.

Assurance pour le voyage

Si Vous êtes handicapé(e) et que Vous préparez un voyage Vous devrez Vous assurer non seulement pour le déplacement, mais pour le voyage entier. Si Vous êtes citoyen(ne) de l’Union Européenne et si Vous Vous déplacez à l’intérieur de l’Union Vous avez droit à l’aide médicale gratuite sur tout le territoire de l’UE sur la base du formulaire E111 que Vous devez prendre avec Vous.

N’attendez pourtant pas que la qualité des services médicaux à l ‘étranger sera identique à ceux que Vous obtenez chez Vous.

Attention, les tour-opérateurs vendent souvent les polices d’assurance ne couvrant pas les frais du traitement des maladies diagnostiquées avant le voyage.

Il est important de s’assurer que votre assurance couvre aussi l’équipement médical dont Vous aurez besoin pendant le voyage. En cas de son vol ou de l’endommagement l’assurance devrait couvrir les frais d’achat de l’équipement nouveau.

Présentez à votre assureur votre situation et trouvez la solution qui passera bien à votre situation.